Fluvius coopère structurellement avec Digital for Youth.

Fluvius coopère structurellement avec Digital for Youth.

Soutenez une bonne cause de façon efficace.

Avec plus de 5 000 employés, Fluvius dispose d'une infrastructure informatique gigantesque, qui est mise à niveau régulièrement. L'organisation cherchait un moyen de maximiser le retour des équipements informatiques obsolètes. Entre en scène : DigitalForYouth.be.

 

Fluvius est le gestionnaire des réseaux qui vous apporte l'électricité, le gaz naturel et le chauffage. Dans de nombreux endroits, elle gère également les réseaux d'éclairage public, de télécommunications et d'égouts. Lors du premier confinement en mars 2020, en raison de la pandémie de la Covid, Fluvius a fait don de pas moins de 3 000 ordinateurs portables. Ce don a été suivi de trois autres, qui, ensemble, ont représenté un quart du nombre total d'ordinateurs portables que nous avons distribués aux écoles et aux organisations de jeunesse.

 

Fluvius a clairement contribué au succès de DigitalForYouth.be en 2020. Dans une interview, Chris Colaers de Fluvius explique notre coopération.

Fluvius s’engage à respecter la responsabilité sociale des entreprises (RSE).

Fluvius a-t-il une politique de RSE ?

Au sein de Fluvius, le conseil RSE coordonne la mise en œuvre de la politique RSE (ou “de durabilité”). Le conseil RSE est composé de représentants de différents départements de l'entreprise. Notre charte RSE est le principe directeur de toutes les actions que nous entreprenons en matière de durabilité.

Pourquoi est-il important pour une entreprise de s'engager dans la RSE et quelle valeur ajoutée offre-t-elle ?

Nous gardons toujours la durabilité à l'esprit dans notre stratégie commerciale et dans les partenariats que nous concluons. Nous voulons prêter attention à un impact positif sur les personnes et la société. Le fait d'avoir une politique de durabilité active en tant qu'entreprise apporte une valeur ajoutée évidente :

  • Vous êtes plus attrayant en tant qu'employeur.
  • La motivation et l'implication des employés est accrue.
  • Vous répondez de manière proactive aux attentes des stakeholders par rapport aux questions de durabilité. Pour nous, ces stakeholders sont : les villes et les municipalités, les clients, les partenaires, les fournisseurs et les investisseurs.
  • Vous avez accès à des marchés financiers sur lesquels les critères de durabilité sont essentiels.

Quels sont vos principaux objectifs pour cette année en matière de RSE ?

Nous n'avons pas actuellement d'objectifs d'entreprise spécifiquement liés à la RSE. Cependant, nous nous engageons à :

  • Tenir toujours compte des aspects éthiques, environnementaux et sociaux, tant pour les décisions stratégiques que dans nos activités quotidiennes.
  • contribuer à la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies . Une enquête interne montre une forte motivation à se concentrer sur la consommation et la production responsables et sur l'action climatique, c'est-à-dire la réduction des ressources propres en CO2.
  • Nous visons à impliquer toutes les parties prenantes aussi étroitement que possible dans nos opérations. À cette fin, nous communiquons en interne et en externe sur nos actions en matière de durabilité et de nos résultats auprès des clients, des fournisseurs, des employés, des partenaires externes et sociaux, etc.

Réutiliser les ordinateurs portables en toute sécurité.

Une question pratique : comment s'est déroulée la collecte d'ordinateurs portables et d'autres matériels informatiques par DigitalForYouth.be ?

Tout s'est bien passé. Vous nous avez donné des palettes sur lesquelles placer notre matériel informatique afin que tout soit bien emballé pour le transport. À la date convenue, vous êtes venus chercher le matériel. Vous nous avez ensuite fourni une liste d'inventaire, un certificat d'effacement des données et un certificat de recyclage. Non seulement nous avons eu l'esprit tranquille, mais nous avons également satisfait aux exigences légales. Un win-win !

Comment l'avenir se dessine-t-il dans le domaine de la RSE pour vous? Comment la collaboration avec DigitalForYouth.be peut-elle évoluer ?

Outre les ordinateurs portables, D4Y reprend également d'autres équipements informatiques. Cela garantit un traitement uniforme de notre matériel, ce qui nous facilite la tâche en tant qu'entreprise. D’autres éléments (tels qu'un clavier, une souris ou des câbles) peuvent également être récupérés. La participation à des initiatives telles que DigitalForYouth.be a certainement sa place dans la feuille de route RSE 2025 de Fluvius.

 

Entre-temps, Fluvius nous a déjà envoyé du matériel informatique deux fois cette année. Nous sommes très reconnaissants et fiers de cette coopération structurelle.

Voulez-vous échanger sur la façon de laquelle nous pourrions travailler ensemble ?

Formation de langue pour les demandeurs d’asile.

Formation de langue pour les demandeurs d’asile.

Combiner les cours de Néerlandais avec des cours d’informatique.

L'asbl Abrusco informe et accompagne les jeunes des écoles néerlandophones de Bruxelles afin de lutter contre le décrochage scolaire. A travers le projet "Taalkot", ils se concentrent spécifiquement sur les jeunes non-néerlandophones de Bruxelles qui ne peuvent pas fréquenter les classes d'accueil pour primo-arrivants non-néerlandophones (OKAN). “Taalkot" est commandité par les “Centres d'apprentissage et de travail” (Centra voor leren en werken). Leur but ? Offrir une chance équitable aux jeunes qui arrivent dans notre pays et ne trouvent pas leur place ailleurs dans l'enseignement. ‘Taalkot' y parvient en renforçant leur connaissance du néerlandais.

Bain de Néerlandais pour les demandeurs d’asile.

‘La majorité des jeunes que nous accompagnons sont des demandeurs d'asile et leur connaissance du néerlandais peut souvent poser problème’, explique Pieter-Jan Peumans, responsable de l'éducation chez Abrusco. Puisqu’ils ne parlent pas le néerlandais, ils n'ont aucune chance dans le système éducatif néerlandophone de Bruxelles. C'est la raison pour laquelle Abrusco organise des bains linguistiques.

 

‘Nous nous associons au fonctionnement de l'enseignement professionnel à temps partiel. Au lieu d'un stage à temps partiel dans l'atelier, nous utilisons ce temps avec nos "bains linguistiques". Un tel bain consiste en deux jours complets de néerlandais par semaine. Une cinquantaine de jeunes par an fréquentent l'école d'Abrusco dans deux classes. Certains viennent pour quelques semaines, d'autres pour une année scolaire entière, en fonction de leur âge, de leur parcours d'apprentissage et de l'évolution de leur dossier d'asile.

La sécurité et la vie privée en ligne sont à l’ordre du jour.

Abrusco se concentre également sur le développement des compétences numériques. Ces éléments sont essentiels pour une participation active à notre société. ‘Nous travaillons pour le compte des écoles, qui ont pour mission de montrer aux jeunes la voie à suivre dans le monde digital’, explique Pieter-Jan. ‘Pendant le confinement, nous sommes restés en contact avec les élèves via WhatsApp et avons donné des cours en ligne. Cela nous a encore démontré, si besoin en était, la nécessité de se familiariser avec internet’.

Le fait que tous les jeunes possèdent un smartphone apporte une certaine familiarité. ‘Grâce au smartphone, ils acquièrent rapidement de nouvelles compétences numériques. Mais comment fonctionne un ordinateur ou l'internet, qu’est ce que c’est qu'un serveur... ils ne pensent pas du tout à ça. Ils considèrent comme acquis le fait que cela fonctionne. Ils ne pensent pas à leur sécurité en ligne ni à leur vie privée.’

Apprendre le néerlandais pendant les cours d’informatique.

‘Le passage du néerlandais aux compétences numériques ou vice-versa est assez simple’, poursuit Pieter-Jan. ‘Ce sont des compétences complémentaires. Vous devez connaître le néerlandais pour pouvoir envoyer des e-mails et rédiger un CV. Et en recherchant des informations en ligne, vous améliorez vos compétences linguistiques et votre autonomie’.

 

‘La majorité de nos jeunes n'ont jamais travaillé avec un ordinateur. Pour beaucoup d'entre eux, c'est nouveau. Et si travailler avec un ordinateur nous stimule à travailler avec le langage, c'est bien sûr un plus. Mais jusqu'à récemment, nous n'avions pas de matériel décent’, explique Pieter-Jan. ‘Nous travaillions avec de vieilles machines, tous les PC étaient différents. Nous avons également travaillé avec des tablettes, mais ce n'était pas idéal non plus’.

Abrusco a reçu 12 ordinateurs portables avec écran tactile.

‘Lorsqu'un de nos collègues a vu l'appel à projet DigitalForYouth.be, nous avons soumis un dossier via la Fondation Roi Baudouin fin 2020', explique Pieter-Jan. ‘Nous avons été agréablement surpris lorsque, quelques mois plus tard, nous avons appris que notre dossier avait été approuvé’.

 

Abrusco a reçu douze ordinateurs portables à utiliser à l'école grâce à DigitalForYouth.be. ‘C'est bien mieux que les tablettes que nous avions avant. C'est le compromis parfait entre la facilité de transport et une taille utile pour le travail. Le fait que nous pouvons tous travailler avec le même matériel et que tous les ordinateurs portables aient des écrans tactiles est un bonus appréciable’.

Des leçons plus dynamiques grâce aux ordinateurs portables.

Les ordinateurs portables apportent une variété appréciée dans la journée des jeunes. Pieter-Jan : ‘Lorsque vous travaillez pendant deux jours sans arrêt avec un petit groupe de jeunes, la dynamique est différente de celle de l'école, où vous avez différentes matières et différents professeurs. Nous essayons de varier autant que possible les méthodes de travail et les compétences enseignées. Grâce à DigitalForYouth.be, nous avons maintenant des cours quotidiens où nous travaillons avec des ordinateurs’.

 

‘Parfois, nous pouvons aussi travailler d’une manière différente les compétences numériques. Hier, par exemple, nous n'avons pas ouvert les ordinateurs portables, mais nous avons fait une promenade en ville. Les élèves ont pris des photos qu'ils ont ensuite intégrés en une présentation sur l'ordinateur portable’. De cette façon, les ordinateurs portables d'Abrusco créent une nouvelle dynamique dans la salle de classe.

728 ordinateurs portables remis à neuf pour les jeunes Belges.

728 ordinateurs portables remis à neuf pour les jeunes Belges.

Mai, mois de l'ordinateur portable.

Chaque année, DigitalForYouth.be distribue des ordinateurs portables à des organisations sociales qui améliorent les compétences numériques des jeunes. En tant qu'organisation sociale, vous pouvez demander un ordinateur portable. Nous travaillons en collaboration avec la Fondation Roi Baudouin. L'année dernière, 80 organisations sociales ont reçu 1.484 ordinateurs portables.

Cette année, nous poursuivrons nos efforts pour aider le plus grand nombre de jeunes à progresser dans un monde numérique. Au mois de mai, 728 ordinateurs portables seront envoyés à 37 organisations qui ont posé leur candidature à la Fondation Roi Baudouin.

 

Le jury a dû faire des choix difficiles pour la distribution. DigitalForYouth.be a reçu 92 demandes, pour un total de 2.051 ordinateurs portables. Il est clair que la fracture numérique en Belgique est encore loin d'être comblée.

 

Vous faites partie des organisations qui n'ont malheureusement pas été sélectionnées pour cet appel ? N'oubliez pas de soumettre une nouvelle demande ! Vous pouvez encore vous inscrire jusqu'au 30 juin et demander des ordinateurs portables.

 

DigitalForYouth.be tient à remercier tous ceux qui œuvrent avec nous pour une société numériquement inclusive. Tout d'abord, toutes les organisations qui ont proposé leur projet. Chaque jour, elles apportent un soutien aux jeunes ayant des besoins numériques. Un grand merci également à tous nos donateurs qui fournissent les ordinateurs portables et les moyens financiers nécessaires. Merci beaucoup !

Le centre de jeunesse 't Geduld fait un don de 20.000 euros.

Le centre de jeunesse 't Geduld fait un don de 20.000 euros.

Une dernière bonne action.

Lorsque, fin 2020, le centre de jeunesse 't Geduld à Afsnee près de Gand a cessé d'exister, il avait accumulé une coquette somme depuis vingt ans. Comme il voulait encore créer un impact et faire quelque chose pour les jeunes, l'asbl a fait don de pas moins de 20 000 euros à DigitalForYouth.be. Grâce à cela, nous avons pu remettre à neuf 200 ordinateurs portables et les donner à des jeunes. Un résultat dont nous sommes très heureux et dont l'ancien directeur de 't Geduld, Wouter Maenhaut, se souvient avec satisfaction.

20 000 euros, ce n’est pas rien pour un centre de jeunesse.

Maenhaut : "C'est exact. En 2020, nous avons fêté nos vingt ans d’existence. Chaque année, en juin, nous organisions notre grande Jungle Party, très connue dans la région et qui attire beaucoup de monde. C'est pourquoi nous avons toujours eu une belle somme d'argent sur nos comptes. Mais ces cinq dernières années, il était devenu difficile de trouver un successeur au conseil d'administration, la jeunesse locale était moins engagée et il n'y avait plus beaucoup d'activités organisées. C'est pourquoi nous avons pensé qu'il valait mieux s'arrêter. Avec le conseil d'administration, nous avons décidé de mettre toutes nos ressources à la disposition de quelques organisations d’aide à la jeunesse.

Et DigitalForYouth.be était l'une d'entre elles. Pourquoi nous avoir choisis ?

Maenhaut : "Comme certains de nos employés sont actifs dans le domaine de l'éducation, nous avons eu l'idée de donner des ordinateurs portables aux écoles. En raison de la crise Covid et de la numérisation accélérée, nous ne voulions pas perdre de temps et voulions créer un impact rapidement. Nous avons donc commencé à chercher des moyens de faire parvenir rapidement les ordinateurs portables aux élèves et nous nous sommes tombés sur DigitalForYouth.be.

€20.000

Nous avons pu remettre à neuf 200 ordinateurs portables et les donner à des jeunes.

Mais nous n'avons pas été les seuls chanceux ?

Maenhaut : "C'est vrai. La part du lion vous est revenue, car nous voulions offrir une somme permettant de faire une réelle différence. Mais au total, nous avons pu soutenir quatorze organisations avec des dons allant de 500 à 20 000 euros. Pour les autres dons, il y a eu une consultation approfondie sur le montant, pour qui et pourquoi, mais dans le cas de DigitalForYouth.be, c’était facile. Cette proposition a reçu le plus large soutien et les dix décideurs ont été unanimes".

Et vous n'avez pas encore regretté votre décision ?

Maenhaut : "Absolument pas. Notre don a été très bien accueilli. Nous avons appris de DigitalForYouth.be que 200 ordinateurs portables étaient en fait prêts à l'emploi. Nous apprécions vraiment le fait que nous ayons pu envoyer un message à tous nos membres et anciens membres du conseil d'administration : merci pour les vingt dernières années, grâce à vous nous avons pu soutenir certaines bonnes causes. Il était également important de ne pas nous contenter de donner de l'argent et de ne plus jamais en entendre parler. Et surtout, que l'argent ne se perde pas en frais administratifs ou dans le fonctionnement général d'une bonne cause, mais qu'il donne des résultats tangibles.

Vous aussi, vous pouvez faire la différence avec un don financier :

grâce à des fonds supplémentaires, nous pouvons financer le processus de recyclage. Pour que notre projet réussisse, des dons de matériel sont également nécessaires. Vous avez des ordinateurs amortis qui traînent dans vos bureaux ? Contactez-nous et nous viendrons chercher votre équipement ICT gratuitement.
 

Un généreux donateur.

Un généreux donateur.

Volvo Group fait don de 100.000 euros.

En décembre, DigitalForYouth.be a reçu un beau cadeau de Noël : nous avons été choisis pour le "Seasonal Gift" des sociétés Volvo Group Trucks en Belgique. Grâce à un généreux don de 100 000 euros, Volvo aide 1 000 jeunes (oui vous avez bien lu : mille !) à se procurer un ordinateur portable. Une belle histoire qui mérite une interview. Nous avons interrogé Koen Knippenberg, directeur d'usine chez Volvo Trucks à Gand.

En quoi consiste exactement le " Seasonal Gift " du groupe Volvo ?

Koen Knippenberg: "Le groupe Volvo a introduit le concept de don en 2016. En résumé, notre groupe débloque chaque année une importante somme d'argent que nous versons à diverses initiatives sociales au nom de tous les employés. Nous sélectionnons des organisations caritatives qui correspondent étroitement à nos valeurs fondamentales. Tous les sites du groupe Volvo dans le monde soumettent des propositions, accompagnées d'une motivation détaillée expliquant pourquoi le projet proposé mérite d'être sélectionné."

Donateur Logo Volvo Trucks

Comment les filiales belges ont-elles choisi l'organisation caritative pour le Seasonal Gift 2020?

Koen Knippenberg: "Lors du premier lockdown au printemps 2020, des articles sont régulièrement parus dans les médias sur le besoin d'ordinateurs dans les écoles. L'enseignement à distance et l'apprentissage numérique sont devenus la norme alors que tous les jeunes ne disposent pas de leur propre ordinateur. Certains jeunes qui n’ont pas de laptop risquent de prendre du retard dans l'apprentissage. C'est pourquoi plusieurs employés nous ont demandé de faire don d'ordinateurs à des écoles par l'intermédiaire de Volvo Trucks. Nous pouvions le faire, mais nous ne savions pas comment nous y prendre : quelles sont les écoles confrontées à une grave pénurie de laptops ? Comment identifier les besoins les plus aigus ?

Notre équipe de communication a examiné comment nous pourrions contribuer. Ses recherches l’ont menée à "DigitalForYouth.be". Nous avons été séduits par l'accent mis sur le niveau local et sur la simple collecte et le don d'ordinateurs portables aux jeunes présentant un besoin numérique. À ce moment, nous avions déjà des dizaines d'ordinateurs disponibles que nous pouvions donner par le biais de DigitalForYouth.be.

En soutenant cette initiative, le groupe Volvo n'investit pas seulement dans le développement des connaissances et des compétences numériques chez les jeunes. Il augmente aussi les chances d'une éducation solide pour ces jeunes et leur donne des perspectives d'avenir. Notre slogan est d’ailleurs sans équivoque : "Ensemble, nous façonnons le monde dans lequel nous voulons vivre". En tant que groupe Volvo, nous voulons y contribuer de la manière la plus large possible."

Le groupe international Volvo a sélectionné 7 autres organisations caritatives à soutenir. Y a-t-il un accent particulier sur l'inclusion numérique ?

Koen Knippenberg: "Au total, 8 projets ont en effet été retenus pour le Seasonal Gift 2020. Volvo Pérou a présenté un projet similaire dans le cadre duquel des ordinateurs portables sont mis à la disposition des enfants de familles en situation de précarité. La sélection comprenait également un programme de formation en ligne pour des enfants chinois vivant dans des régions éloignées. Chaque année, nous choisissons une forme d'éducation pour les enfants, avec un accent croissant sur la numérisation."

Quel est votre message ou souhait pour les organisations et les jeunes qui, grâce à votre aide, peuvent se lancer avec un ordinateur portable ?

Koen Knippenberg: "Chez Volvo Group, nous voulons travailler ensemble pour créer un monde où chacun a la possibilité de se développer et de construire son avenir. Nous espérons qu'avec notre don, plus de jeunes auront la possibilité de développer leurs compétences et leur culture numérique."

 

"Notre message à tous les jeunes : soyez curieux et expérimentez. L’échec aussi est riche d’enseignements. C’est d’ailleurs l’origine de la plupart des inventions ! La numérisation fait de plus en plus partie de notre société et de notre avenir, de votre avenir également. Saisissez les occasions qui se présentent à vous et cherchez les possibilités de vous développer.

 

Merci à toutes les organisations qui soutiennent nos jeunes. Continuez à faire ce que vous faites et même mieux. C’est ainsi que nous construisons ensemble le monde dans lequel nous voulons vivre."

De la part de DigitalForYouth.be, un chaleureux merci au groupe Volvo. Il est incroyable que nous puissions aider 1 000 jeunes grâce à ce généreux don.